Fautes d’inattention ou grosses lacunes ? Peu importe, ses erreurs-là il faut se les mettre dans le ciboulot une bonne fois pour toutes !

988x688_1910beddb5fca865a34c731774c3dc38fbc5567e1

1. Une des plus fréquentes :  « au temps pour moi » et non pas « autant pour moi »

Savez-vous que l’origine de cette expression est militaire ? La formulation « Au temps ! » était employée pour ordonner la reprise d’un mouvement depuis le début, suite à une erreur de rythme. L’expression « au temps pour moi » est donc née du fait d’admettre son erreur et de reprendre les choses depuis le début.

Bien entendu, nous ne disons pas que « autant pour moi » n’existe pas. Simplement on ne l’utilise pas pour le même usage. On doit utiliser « autant pour moi » s’il est question d’une même chose ou d’une quantité et non d’une erreur.

2. L’indomptable liste des invariables : « parmi » et « malgré » ne prennent JAMAIS de S

Oh combien on l’a tous faite cette erreur là ! On avait beau nous la rabâcher encore et encore, rien n’y faisait, c’était la même faute à chaque dictée. Allez on y croit, la prochaine fois on ne vous y prendra plus !

3. La règle un peu épineuse : l’accord de « cent » et « vingt »

On vous l’accorde, celle-là est un chouïa tirée par les cheveux ! « Cent » et « vingt » s’accordent uniquement s’ils ne sont suivis d’aucun chiffre. On écrit donc « quatre-vingts » mais en revanche on écrit « quatre-vingt-trois ». Capiche ?

4. L’angoissante accord : les verbes du troisième groupe qui finissent par « -dre »

C’est pas sorcier pourtant ! On n’écrit pas « il peind » mais « il peint » et on n’écrit pas non plus « il résoud » mais « il résout ». Si vous avez encore du mal, on vous conseille le Bescherelle, la bible de l’orthographe !

5. Celle qu’on a toujours du mal à comprendre : « Elles se sont succédé », c’est correcte !

Pourquoi ? C’est un peu bizarre mais pourtant très simple ! On ne peut pas succéder quelqu’un, mais on succède « À » quelqu’un, « à » indiquant qu’on a affaire à un COI. Et donc, « succédé » doit donc rester invariable en toute occasion. 

6. L’accord des adjectifs de couleur : attention on s’accroche !

En règle générale, lorsque la couleur est un adjectif, elle s’accorde en genre et en nombre avec le nom. En revanche, quand une couleur est à la fois un nom ET un adjectif comme marron, prune ou orange, la couleur est alors IN-VA-RIA-BLE . . .
Mais une règle n’en est pas une s’il n’y a pas d’exception . . . « Mauve », « rose », « écarlate », « fauve » et « pourpre » ont beau être à la fois des noms et des adjectifs, ce sont les adjectifs qui prennent le dessus et qui s’accordent.
Et parce que quand y’en a plus, y’en a encore, lorsque vous utilisez deux mots pour désigner une couleur, ils restent invariables (ex: des bottes vert foncé).

7. Les adverbes qui nous enquiquinent : avec un ou deux « m » ?

Comment s’en souvenir simplement ? On vous donne l’astuce, c’est tout bête : seuls les mots qui se terminent par « ment » et qui sont précédés du son « a » (même quand il s’écrit avec un e) prennent deux « m ».

8. La faute récurrente : « Sensé » ou « censé »

« Sensé » et « Censé » sont sur un bateau. « Sensé » tombe à l’eau, qui reste-t-il ? Censé, car il était « censé » rester sur le bateau. On vous a perdu ? « Censé » signifie « présumé » (ex : le train est censé arriver à minuit), alors que « Sensé » signifie « ayant du bon sens » (ex : une remarque sensée)

9. L’article un peu coquinou : « À vélo » ou « EN vélo » ?

Beaucoup disent : « En ville, on se déplace plus vite en vélo qu’en voiture ». Mais quand on réfléchit, « en » est une contraction de « dans la/dans le ». Or on ne se déplace pas dans le vélo mais à vélo. Pour s’en souvenir, repensez à la chanson d’Yves Montand : À bicycletteeeee . . .

10. La dernière mais pas la moindre : « On se baLLade » ou « on se baLade » ?

Les mots féminins « ballade » et « balade » existent tous les deux, mais ils n’ont pas du tout le même sens. Une « balade » avec un seul L est une promenade en langage familier, alors qu’une « ballade » avec deux L, est un poème à forme fixe ou une pièce musicale. À ne pas s’y méprendre !

Source: https://fr.petitsfrenchies.com/

loading...
PARTAGER SUR