Le poker menteur entre Ankara et Moscou continue. Cette fois-ci, c’est la Turquie qui affirme avoir des « preuves » d’uneimplication de la Russie dans le trafic de pétrole de Daech

Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan affirme qu’il détient des « preuves » de l’implication de la Russie dans le trafic de pétrole du groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.

« Nous avons des preuves. Nous allons commencer à les révéler au monde », a-t-il dit lors d’une allocution devant des syndicalistes à Ankara, citant notamment le nom de l’homme d’affaires syrien George Haswani, « titulaire d’un passeport russe ».

 

loading...
PARTAGER SUR