Un homme de Prince George, en Colombie-Britannique, est très reconnaissant envers son chien qui l’a sauvé d’une attaque d’ours.

Reid Roberts courait avec son chien, Pacer, dans le parc Forest for the World Provincial Park, près de l’University of Northern B.C. mardi, quand ils ont alerté une ourse avec ses deux petits, qui se trouvaient dans les buissons près du sentier.

«Elle ne nous a pas entendus venir et nous ne savions pas qu’elle était là. Elle n’avait pas d’autre choix pour protéger ses petits, » dit Roberts.

«Je criais et j’agitais les mains alors que je reculais. Je ne voulais pas me recroqueviller et je savais que je devais me battre, » écrit-il sur Facebook. « Je ne sais pas comment j’ai fini par terre, mais je me souviens de l’ourse qui essayait de m’écraser. J’ai donné des coups de pied dans sa direction alors que j’étais sur le dos.»

Pacer aurait distrait alors l’animal sauvage en aboyant et en la mordant, ce qui a donné juste assez de temps à Roberts pour aller se cacher derrière des buissons.

Mais l’ourse a décidé de revenir à la charge. Encore une fois, Pacer est venu à la rescousse, arrivant à l’éloigner de Roberts, sur le sentier, et qui saignait abondamment. Après avoir grimpé à un arbre, l’homme a appelé le 911 et s’est dirigé vers le stationnement.

Il a été traité à l’hôpital pour des entailles aux mains, qui ont nécessité 16 points de suture. Ses autres blessures s’avérant superficielles.

Quant à Pacer, il a réussi à s’échapper intact et s’est rendu à la maison d’un ami, à 2 km de l’endroit.

«Pacer est mon héros. Il prendrait en chasse un orignal ou un ours pour me permettre de continuer à courir en sécurité, c’est un bon compagnon» raconte Roberts.

Depuis, l’ourse a été euthanasiée et ses petits transportés dans un refuge dédié à la faune sauvage à Smithers.

Voici quelques photos de Reid Roberts à l’hôpital après l’attaque :

loading...
PARTAGER SUR