Une blogueuse beauté a montré récemment comment une simple opération de routine pour retirer une tache de naissance est devenue un cauchemar, après que la procédure au laser l’ait brûlée.

Molly Partinson, une jeune femme de 23 ans de Pittsburgh, est passée sous le laser l’an dernier pour retirer une petite tache à la joue droite.

Elle a été choquée de voir comment l’opération l’a défigurée, la laissant comme si elle avait été exposée à de fortes radiations, brûlée et ecchymosée.

La zone était à vif pendant presque un mois, et même si les rougeurs ont disparu, les cicatrices demeurent visibles.

Elle a fait retirer cette tache de naissance seulement quand elle a découvert les risques pour la santé des taches de vin et non pas par coquetterie, mais des tas de gens lui demandaient ce qu’elle avait au visage, ne la laissant pas tranquille.

En remarquant que la marque s’étendait et pouvait avoir des conséquences sur sa vue, Molly a décidé de la faire retirer au laser. Les deux premières sessions ont bien guéri, mais c’est à la troisième que tout s’est gâté.

Cette fois, après l’intervention, la jeune femme a ressenti une douleur intense et a su que quelque chose n’allait pas.

« Quand le chirurgien m’a tendu un miroir, mon estomac s’est retourné, » dit-elle. « J’avais des marques et des éraflures sur toute la joue. »

« Je sentais que mon visage était ruiné, et je ne pouvais rien y faire. J’étais terrifiée et je tremblais. J’étais en détresse psychologique et physique, j’avais envie de vomir. »

Son œil a tellement enflé le jour suivant qu’elle ne pouvait plus l’ouvrir, et sa peau était à vif pour un mois.

« C’était comme si on m’avait brûlée avec un tisonnier brûlant. »

« Le moindre contact me faisait pleurer de douleur. Je ne voulais pas sortir en public, à cause du regard des autres. Ça a pris plus d’un mois à guérir, et j’ai toujours des cicatrices que je vais faire effacer par un autre chirurgien. »

Les taches de vin sont habituellement inoffensives, mais il faut les surveiller si elles se rapprochent de l’œil et s’étendent.

La blogueuse recommande aux gens de très bien se renseigner avant de faire appel à la chirurgie au laser.

« Si je l’avais fait, j’aurais découvert que ce chirurgien avait brûlé quelqu’un lors d’épilations au laser. »

Voici quelques photos de Molly avant, pendant et après l’accident. Regardez bien les photos après la blessure, on voit tout de même les cicatrices:

Caters News Agency

loading...
PARTAGER SUR