Deux jeunes garçons, l’un âgé de 2 ans et l’autre de 7 mois sont assis dehors devant un immeuble, ces derniers sont vêtus uniquement de couches et n’ont pas l’air très propre. Ronnie Stewart, Pasteur de l’église Refuge et son épouse Krystal, ont entendu parler d’eux, ensuite, ils ont réalisé qu’ils faisaient partie des enfants d’une famille de sans-abri qui ont l’habitude de venir à leur soupe populaire.

Ronnie et Krystal furent vraiment touchés, et cette dernière écrit : « Nous avions le cœur brisé, alors que le soir tombait, et qu’une tempête s’annonçait. Nous avons commencé à penser à la nuit que pourraient avoir ces enfants alors que nous étions sur le point de rentrer dans notre maison bien chaude. »

Le couple a déjà 3 enfants et malgré tout, il ne peut pas laisser ces garçons souffrir dehors avec ces températures, c’est pour cette raison qu’ils ont convaincu les parents des garçons pour les ramener chez eux au moins pour la nuit, pour les laver, les nourrir, et surtout pour qu’ils puissent se reposer. Ces enfants avaient le corps couvert de piqûres d’insectes, c’était évident qu’ils souffraient.

Le dimanche suivant, après l’office religieux, Ronnie et Krystal furent approchés par les parents des garçons. Ils comptaient leur faire une proposition, qui à jamais allait changer le court de leur existence.

Krystal raconte :

« Au départ nous avons mis sur pied une église qu’on a appelée Refuge dans le comté de Pasco en Floride, dans laquelle on retrouve une quantité importante de sans-abri. C’était une communauté qui souffrait énormément, et nous avons décidé de les aider comme nous le pouvions. Avec la collaboration du Metropolitan Ministries, nous servions des repas chauds à l’église deux fois dans la semaine (les mardis et les samedis) pour les itinérants. Et quelques mois plus tard, nous nourrissions 500 personnes par semaine en offrant des vêtements et produits de soins gratuits. »

« Nous travaillions toute la journée à l’église un vendredi 6 novembre, et je n’ai pas pu m’empêcher de regarder le visage d’un gamin qui nous observait depuis les portes vitrées. Il était accompagné de son plus jeune frère attaché dans une poussette, et ce dernier y est resté pendant au moins 10 heures ce jour-là. Cela m’a fait fondre en larmes.

J’ai reconnu leurs parents, c’étaient des habitués de la soupe populaire depuis quelques temps maintenant. J’ai compris que ces enfants étaient vraiment dans le besoin et qu’il était de notre responsabilité de les aider. Le soir tombait et la tempête se préparait et nous étions inquiets. Tandis que nous étions en train de rentrer nous mettre au chaud à la maison, nous nous imaginons la nuit terrible que ces enfants étaient sur le point d’avoir. »

J’ai tout de suite proposé à mon mari : « puisque les parents sont défoncés et ne veulent pas aller dans un refuge, nous ferions mieux de leur demander s’ils seraient d’accord que l’on emmène les bébés dans un lieu chaud pour cette nuit ? » Ils ont dit oui sans hésiter, ont habillé le bambin d’un polo bleu et m’ont tendu le bébé. Nous les avons ramenés à leurs parents samedi, nous avons prié en famille, pour que Dieu protège les petits garçons et leur permette de toujours trouver refuge. »

« Alors que nous quittions l’église le lendemain matin, la famille nous a approchés avec leur travailleur social et ils nous ont informés que, ce dernier a décidé que les garçons leur seraient retirés.
Pour éviter les familles d’accueil les parents nous ont demandé si nous voulions les accueillir temporairement et voulaient avoir une réponse immédiate. »

« Maintenant nous devons faire le choix entre les adopter ou les placer en famille d’accueil. Nous sommes vraiment persuadés que Dieu les a placés dans nos vies pour une raison précise, surtout qu’avant de rencontrer ces enfants, j’étais à ma 6e semaine de convalescence après une hystérectomie suite à une bataille contre un cancer, les enfants c’était fini pour nous! »
Les formulaires de consentement étant prêts, nous avons donc finalisé le processus d’adoption et aujourd’hui les garçons font partie de notre famille. »

View post on imgur.com

« Nous vous remercions pour vos prières et le soutien que vous nous avez apporté. Nous n’avons jamais reçu d’aide de l’état vu que nous n’étions pas une famille d’accueil. Nous disons merci aussi à ceux qui nous ont conseillé de mettre en place une page GoFundMe. Vous faites partie de notre miracle familial. Même si les garçons sont à notre charge, la finalisation demande des frais de dossier, de cour et d’avocat avoisinant les 10 000$. Nous espérons que notre histoire va inspirer d’autres à prendre de tels élans généreux si l’occasion se présente. »

voyez ci-dessous l’mouvante vidéo du pasteur qui a recueillis ces petits enfants

loading...
PARTAGER SUR